Réserver
covid-19
Nouveau : Numérisation 3D des commodes de Riesener
Partager sur

La rencontre entre virtuel et patrimoine

Le musée Condé du Château de Chantilly conserve deux des plus belles commodes du plus grand ébéniste du XVIIIe siècle français, Jean-Henri Riesener (1734-1806).

La société ExploVision et son fondateur, Philippe Dechenaux, ont ainsi mis leur savoir-faire au service de ces deux commodes d’exception. Pour la première fois en France, sur le modèle de ce qui a été développé à la Wallace Collection, dans les collections royales anglaises ou à Waddesdon Manor, les deux meubles ont été modélisés en 3 dimensions.

Leurs principes de construction, les matériaux employés, le nombre de pièces en jeu, les systèmes d’assemblage mais aussi leurs petits secrets ont été percés à jour et sont donnés à voir et à comprendre de manière numérique. À découvrir prochainement en salle, face aux deux meubles, c’est un nouvel outil de compréhension, ludique et spectaculaire, qui est offert aux visiteurs curieux comme aux spécialistes.

Commode de Fontanieu

La première commode (OA 245), réalisée en 1772-1773 par Jean-Henri Riesener, l’un des plus grands ébénistes du règne de Louis XVI, fut conçue pour Pierre-Élisabeth de Fontanieu, intendant et contrôleur général du Garde-Meuble de la Couronne situé dans l’actuel Hôtel de la Marine à Paris.

Ouverture de la commode de Fontanieu

Déconstruction de la commode de Fontanieu

Mise en valeur du mécanisme de serrurerie de la commode de Fontanieu

Commode de Louis XVI

La seconde commode (OA 246), encore plus prestigieuse que la première, fut réalisée en 1775 pour la chambre de Louis XVI à Versailles. Elle marqua un véritable tournant dans la carrière de Riesener. Son programme iconographique était alors à la gloire du bon gouvernement souhaité au nouveau roi de France.

Ouverture de la commode de Louis XVI

Déconstruction de la commode de Louis XVI

Précisions importantes :

Les meubles présentés ci-dessus ont fait l’objet d’un relevé de cotes méticuleux in situ suivi d’un travail de reconstruction numérique rigoureux fidèle à plus de 95%. Ces deux chefs-d’œuvre sont littéralement « explosés » et « déconstruits » afin de vous permettre une plongée profonde au cœur de leur construction. Pour des raisons de légèreté des modèles 3D et afin de vous faciliter la navigation les moulures de bronze ont été simplifiées et certaines montures ont été « aplaties » pour ne présenter aucun relief. Les clous ne sont pas représentés et la visserie n’est que suggérée.

Quelques astuces afin de naviguer facilement autour des meubles :

Nos partenaires