Réserver
FREN
covid-19
Accueil > Événements > La ménagerie de Chantilly
Partager sur

Une faune extraordinaire

À partir du Moyen Âge, posséder des animaux étrangers est un marqueur de richesse auquel prétendent, dès la Renaissance, les seigneurs de Chantilly.

De la fin du XVIe siècle à celle du XVIIIe, le domaine appartient aux familles des Montmorency et des Bourbon-Condé. Pour se divertir et satisfaire leur curiosité, ils introduisent, d’abord dans le parc du château, puis dans l’une des plus extraordinaires ménageries du royaume, des animaux exotiques ou autochtones qui embellissent les jardins et valorisent l’image des propriétaires.

Vue du château de Chantilly (entre 1660 et 1673) / © RMN-Grand Palais

 

Les cheptels s’accroissent à tel point qu’à la fin du XVIIe siècle il apparaît indispensable de leur construire un lieu spécifique, une ménagerie au moins digne de celle de Louis XIV à Versailles. Point de convergence de la zoologie, de l’architecture animalière, de l’art, de la curiosité scientifique, elle s’inscrit pleinement, jusqu’à sa disparition amorcée en 1792, dans la vie culturelle et mondaine des XVIIe et XVIIIe siècles.

Dans le prolongement de l’exposition sur l’Orangerie de Chantilly proposée en 2017, le service des archives ressuscite désormais, au croisement de l’histoire, de l’histoire naturelle et de l’architecture, une autre partie du parc qui a, elle aussi, grandement contribué à la renommée du château et de ses propriétaires du XVIe au XVIIIe siècle.

Les visiteurs découvrent ainsi des documents rares ou inédits issus des archives et de la bibliothèque de Chantilly, du musée Condé, ou prêtés par la Bibliothèque de l’Institut de France et le Muséum national d’histoire naturelle. L’exposition leur dévoile les multiples sources du travail historique et la difficulté de la reconstitution.

Le public peut prolonger son voyage dans l’histoire de la faune du domaine en parcourant notamment les singeries du musée Condé, ou en admirant sous un angle nouveau certains tableaux ou objets en porcelaine. Les plus jeunes peuvent également participer à des animations spécifiques sur le thème des animaux et de la collection.

Commissariat

Florent Picouleau, Chargé d’archives au musée Condé.

 

L’exposition bénéficie du soutien de :

        

 

Contacts Presse :

Agnès Renoult Communication
01 87 44 25 25
Presse nationale :
Saba Agri
saba@agnesrenoult.com
Presse internationale :
Marc Fernandes
marc@agnesrenoult.com

 

Retrouvez ici le dossier de presse de l’exposition.